Dans cet article, j’aborde les 5 erreurs les plus courantes sur LinkedIn. Des erreurs qui nous empêchent de rayonner sur ce réseau. Pas de panique ! Ce sont des erreurs très répandues qu’on a tous commises à notre arrivée sur la plateforme (et oui, même moi !). Si vous avez envie de vous lancer sur LinkedIn, d‘attirer des clients qui vous ressemblent et de développer votre image de marque, vous êtes au bon endroit. Bonne lecture !

Je créé mon profil comme un CV en ligne

Beaucoup de profils ressemblent à un CV avec une liste de compétences et d’expériences, qui retrace probablement à la perfection le parcours de leur auteur mais qui n’est pas vraiment vendeur. Cette erreur est tout à fait normale : LinkedIn a toujours été vendu comme le réseau social où trouver un travail. Il est donc naturel d’y intégrer son CV.

Cependant, quand vous cherchez à vendre vos offres, ce genre de profil n’est pas suffisant et devrait être transformé en un profil plus vendeur, plus accrocheur afin de capter l’attention de vos futurs clients.

Je parle de moi et de mes offres dans mes posts

Parler de soi sur son profil LinkedIn est une très bonne chose, car partager ses propres expériences permet de se rapprocher de votre cible qui peut s’identifier à votre histoire. Cela va permettre de créer du lien. Toutefois, parler uniquement de soi en postant sur ses propres acquis ou ses offres promotionnelles ne sera pas très productif. Cela ne permet pas de fédérer une communauté autour de soi, n’incite pas à l’engagement.

Imaginez… l’une de vos connexion partage constamment des offres promotionnelles sur son profil. Les posts sont très factuels et comportent uniquement des informations sur ses produits et comment le contacter. Vous allez les lire rapidement, au moins au début, et puis vous allez finir par les ignorer sans avoir acheté le produit en question. Ce genre de méthode peut fonctionner si vous avez déjà une grande audience, et encore, ce n’est pas une démarche très adaptée à LinkedIn.

C’est au contraire votre image de marque qui va attirer le client. Votre Personal Branding, votre ton, votre ligne éditoriale, vont donner envie de s’abonner à votre profil. Vous serez alors suivi pour qui vous êtes et non pour ce que vous vendez. Et c’est cela qui créera de l’engagement.

Je déballe mon pitch directement dans les messages privés et je cherche à vendre à tout prix

La prospection est un problème pour beaucoup. Elle est souvent perçue comme intrusive par les prospects et peut avoir l’effet inverse de celui recherché. Par exemple, si vous avez vu un article qui vous intéresse tout au fond d’un magasin, vous allez rentrer pour aller le voir de plus près. Mais si à mi-chemin un commercial s’approche et commence à vous déballer son discours parfaitement calibré en essayant de vous vendre tous les articles du magasin, vous n’aurez plus vraiment envie d’acheter et vous vous sentirez oppressé.

Cette erreur est très courante et ne doit pas être reproduite, surtout sur LinkedIn. En effet, cette plateforme est un réseau social, où chacun s’inscrit pour pouvoir échanger avec les autres. LinkedIn n’est pas fait pour vendre mais pour réseauter. L’idée sera de l’utiliser pour capter des personnes, pour trouver des prospects intéressés par les offres. Mais ce n’est pas sur LinkedIn que vous allez vendre.

Je ne relance pas mes prospects ou alors pas de la bonne manière

Quasiment personne n’achète un produit dès le premier contact, d’ailleurs on compte en moyenne entre 5 et 7 échanges avec un prospect pour obtenir une vente. Mais c’est parfois bien plus, car un prospect a besoin qu’un climat de confiance se soit instauré avec vous pour passer à l’achat. Vous devez donc rester en contact, que ce soit par des appels, des messages ou même des posts.

Relancer est donc une démarche importante. Il ne faut pas oublier que vos prospects ne sont pas des vaches à lait : la relance doit s’effectuer au bon moment, avec un message personnalisé et sans faire pression. Pour appliquer ces critères, je vous conseille de créer un ficher (Excel par exemple) où vous résumerez vos échanges sur LinkedIn, afin de créer un historique de vos conversations, et où vous fixerez une date de relance. Une organisation claire vous permettra de gagner du temps et de l’énergie !

Si vous ne relancez jamais vos prospects, vous serez en constante recherche de nouveaux clients alors qu’une base très importante est déjà disponible sur votre profil. Car non, vous n’avez pas besoin de 10 000 abonnés sur LinkedIn pour faire du business, il en suffit d’un seul !

Je n’ai pas de stratégie

Vous avez l’impression de perdre votre temps ? D’avancer à l’aveugle ? Vous n’avez pas de résultats malgré tout votre travail ? Vous n’avez probablement pas de stratégie claire et organisée.

Tout d’abord, vous allez devoir vous fixer des objectifs réalistes et mesurables par des indicateurs, afin d’élaborer un plan d’actions nécessaires à la mise en place de votre stratégie. Par exemple, si votre objectif est d’avoir 5 nouveaux clients le mois prochain, demandez-vous quelles sont les actions à mettre en place, pourquoi, et comment les mesurer.

Une stratégie vous apportera donc plus de résultats et les indicateurs que vous aurez mis en place vous aideront à vous rendre compte des actions qui ont fonctionné ou non. Vous pourrez alors optimiser vos résultats et passer votre objectif de 5 à 10 clients par mois, et ce pour la même charge de travail en terme de communication. Savoir où vous allez vous fera ainsi gagner beaucoup de temps.

Récapitulons : les 5 erreurs que vous faites sur LinkedIn qui vous freinent au lieu de vous faire avancer :

  • avoir un profil qui ressemble à un CV en ligne
  • ne parler que de soi et de ses offres dans ses posts
  • déballer son discours commercial directement dans les messages privés et chercher à vendre à tout prix
  • ne pas relancer les prospects ou alors pas de la bonne manière
  • ne pas avoir de stratégie

Vous retrouvez vous dans ces erreurs ? Les avez vous déjà faites ? Dites-le moi en commentaire !