Sélectionner une page

En entrepreneuriat, avoir des idées – pour son contenu & sa croissance – c’est bien, et nous allons voir aujourd’hui en quoi avoir trop d’idées peut poser un danger pour votre business 😊

Les IDÉES, principaux problèmes lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat.
Les IDÉES, principales solutions lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat.
Les IDÉES, une torture pour l’esprit
Les IDÉES, un plaisir pour la conscience.

Vous l’aurez compris, avoir des idées peut-être autant néfaste que bénéfique dans notre vie. Souvent, on parle du manque d’idées, de contenus. Plusieurs d’entre nous ruminent afin de trouver « THE » idée pour se lancer, pour se développer. Et si on parlait du contraire ? Et si je vous dis que le fait d’avoir TROP d’idées peut également desservir pour votre business. C’est dont on va traiter aujourd’hui comme sujet, « Le danger d’avoir trop d’idées ».

Comme d’habitude, installez-vous confortablement dans votre siège, prenez de quoi noter et bonne lecture. ☕️

Trop d’idées : une mauvaise idée

Le reflet de la société

Bien connu, chaque individu à ses débuts souhaite imiter et faire comme tout le monde. Pour les entrepreneurs, c’est utiliser différentes plateformes telles que YouTube, Podcast, LinkedIn, etc. Dans le seul but, est d’être visible partout. Procéder ainsi est une bonne initiative. Mais, sachez que vous ne pouvez pas faire tout d’un coup.

Indubitablement, si vous vous lancez dans plusieurs projets en même temps, vous risquez de diluer votre énergie et dans un même temps, vous diminuez vos résultats. Avoir trop d’idées peut donc poser un danger pour votre entreprise. À l’inverse, si vous vous focalisez seulement sur quelques points bien précis, les résultats seront au rendez-vous.

Sans nul doute, vivre dans un monde où tout est accéléré n’aide pas à prioriser ses objectifs. Il est difficile de mettre une limite à toutes ses idées lorsque la société nous a habitué à tout avoir dans l’instantanéité. Pourtant, l’important est de définir ce que vous allez faire exactement avec ces idées.

Un planning overbooké

Vous avez plusieurs projets et les idées ne cessent d’apparaitre dans vos esprits ? Si vous vous demandez à quel moment un projet ou une idée est de trop, c’est lorsque vous ne pouvez plus vous donner au maximum sur chacun de vos projets. À partir du moment où vous ne pouvez plus vous concentrer sur un des projets. C’est L’ALARME pour dire « STOP ».

Être trop occupé par des idées, déclenche la procrastination active. C’est là où le danger d’avoir trop d’idées porte tout son sens. C’est-à-dire, faire énormément de choses non essentielles afin d’éviter de se concentrer sur LA tâche essentielle. Pour éviter ce fait, une bonne organisation est nécessaire.

3 conseils à faire pour bien s’organiser

Trier vos idées

Pour ne pas rentrer dans le danger d’avoir trop d’idées, quand vous avez des idées qui défilent dans vos esprits, la première chose à faire est de soulager votre charge mentale.

Prenez une feuille, un petit carnet ou votre tablette afin d’avoir une trace écrite de tout ce qui vous traverse l’esprit.

Pour ma part, dès le début de mon entrepreneuriat, l’idée de réaliser des podcasts m’est venue très rapidement. Cependant, je savais que ce n’était pas l’une de mes priorités. En revanche, j’ai noté l’idée sur mon tableau afin de pouvoir la lancer au moment voulu, et propice pour mon business.

Former des idées communes

Lorsque votre liste est établie, vous remarqueriez qu’il y a certaines de vos idées qui se rejoignent. Dans ce cas-là, je vous conseille de les fusionner.

Pour y voir un peu plus clair, moi, par exemple, je communique principalement sur LinkedIn. Ainsi, il m’arrive de faire des Lives pour interagir et donner quelques tips à mon réseau. Et souvent, j’organise également des interviews avec mes confrères afin de poster sur mon podcast et le rendre ainsi plus interactif.

Ce sont deux actions que je pouvais fusionner. Désormais, je fais des Lives sous forme d’interview sur LinkedIn. C’est un gain de temps et efficace pour mon business.

Penser et viser le long terme

L’étape suivante est de reprendre la liste et d’établir les idées à court terme, moyen, et long terme. En procédant ainsi, vous allez prioriser vos tâches.

Comment ? En clarifiant votre vision avec ces questions :

  • Quels sont vos objectifs trimestriels, menstruels et annuels ?
  • Que souhaitez-vous accomplir cette année ?
  • Que souhaitez-vous obtenir ? Comment voyez-vous votre entreprise dans un an ?
  • Qu’allez-vous vendre ? Comment souhaitiez-vous les vendre ?
  • Quelle serait votre méthode de travail ?
  • Pensez-vous à votre famille ?
  • Prenez-vous du temps pour vous le week-end ?

Ces questionnements vous permettent de voir loin dans vos objectifs. Selon moi, penser à court terme est une erreur. C’est réagir à quelque chose. Créer une idée parasite. Penser à court terme, c’est de suivre ce que les autres font. Et vous priver de ce que vous souhaitez vraiment faire. Rappelez-vous : les plus belles choses qu’on obtient prennent du temps.

Autres outils de priorisation

La matrice d’Eisenhower

Dans l’hypothèse où les tips indiqués dans la première partie de l’article ne vous conviennent pas. Je vous propose de vous intéresser au secret de Dwight Eisenhower, ancien président des États-Unis et champion en productivité.

Sa matrice consiste à prioriser efficacement en fonction de deux lignées : IMPORTANCE et URGENCE. Pour ce faire, il est nécessaire de catégoriser les actions en 4 catégories distinctes.

  • Les tâches importantes et urgentes
  • Les tâches importantes, mais non urgentes
  • Les tâches urgentes, mais non importantes
  • Les tâches non urgentes et non importantes

Ces quatre quadrants ont pour objectif de visualiser et de classer vos actions à court, moyen et long terme.

Coût, plaisir et simplicité…

Vous pouvez également prioriser vos objectifs grâce à un calcul. Un procédé simple, réalisez un tableau dans lequel vous reprenez toutes vos actions. Ensuite, classez-les par plaisir, coût ou simplicité.

En guise d’exemple, vous souhaitez partager des contenus sur YouTube. Dans un premier temps, notez sur 5, le plaisir que cela vous prendrait. Ensuite, évaluez le prix sur 5, demandez-vous combien cela vous coûterait ? Enfin, questionnez-vous sur la méthode ? Souhaitiez-vous monter la vidéo seule, ou avec une aide ? Et de la même façon, évaluez la simplicité sur 5.

Une fois que vous avez vos notes dans chaque catégorie, additionnez la note et faites les mêmes calculs pour vos autres projets ou actions. Ensuite, comparez les notes. Selon vos désirs et vos capacités, vous sauriez si l’idée tient en place ou non.

À retenir

Avoir beaucoup d’idées stimule le cerveau et est génial pour vos projets. Cependant, évitez de vous disperser. Avoir trop d’idée peut poser un danger pour la croissance de votre business. En clair, il faut savoir prioriser les tâches importantes et urgentes, mais surtout de tenir sur le long terme. Afin de ne pas épuiser votre énergie, vous pourriez par exemple vous concentrer sur 3 grandes actions à faire dans le mois et prioriser seulement ces trois actions.

De la même façon, il est primordial d’arrêter de suivre ce que les autres font, mais concentrez-vous plutôt sur vos propres intentions et de suivre votre cœur.

Et sinon, dans quelle équipe êtes-vous ? Team procrastination active? Ou team page blanche ?