« Chaque jour, le soleil nous rappelle qu’après l’obscurité, vient la lumière ». Une excellente citation de Catherine Testa. Comment cultiver l’optimisme en entreprise et au quotidien ? Comment continuer à croire en son entreprise pendant cette période de crise ? Et rester positif dans des situations difficiles et délicates telles qu’en 2020 et 2021 ? On en parle aujourd’hui avec Catherine Testa, auteure, conférencière et fondatrice de l’optimisme.com. Un échange riche et rempli de valeurs. Sans plus tarder et comme à votre habitude, installez-vous confortablement et bonne lecture !

Catherine Testa, l’optimisme et la société

Du développement durable à l’optimisme

L’optimisme est le prérequis au changement, et c’est ce que nous retrouvons dans le parcours de Catherine Testa. En effet, spécialisée dans le développement durable durant une dizaine d’années, aujourd’hui elle détient un rôle engagé en tant qu’entrepreneuse.

De la création de l’optimisme.com en 2016, un site mettant en avant les initiatives positives en France, à la promotion de ses deux livres « osez l’optimisme ! » et « oser être soi… Même au travail », le parcours de Catherine Testa ne cesse d’évoluer. Elle intervient également dans des conférences sur l’optimisme dans les entreprises, mais aussi dans la société en général.

Qu’est-ce que c’est l’optimisme ?

Selon la fondatrice de l’optimisme.com, l’optimisme est une chose active. L’optimisme est une vision sociétale, le prérequis à toute fonction, le prérequis à tout changement. À la différence de ce que pensent les personnes, non, l’optimisme n’est pas la caricature de la naïveté. L’optimisme est bel et bien un prérequis à l’action et à l’essai de construire quelque chose de positif.

Selon elle, tout le monde a une place dans la société, que ce soient les visions pessimistes ou optimistes. Effectivement, les pessimistes jouent un rôle important dans la société, car ils sont là pour alarmer. Les optimistes prennent ensuite les choses en main pour faire avancer les choses. Ainsi, elle reste persuadée que les êtres humains peuvent agir et endosser une responsabilité individuelle et collective afin de faire avancer la société.

La vision de Catherine Testa est totalement différente à celle de l’optimisme naïf, qui proclame que la société s’auto-régule et donc nier ce qui existe. Bien au contraire, elle affirme que l’enjeu de l’optimisme est de se confronter à la réalité. Et à la suite de cette réflexion, de nous dire que nous pouvons agir pour construire un futur plus souhaitable.

Lien de corrélation entre positivité et optimisme ?

La positivité et l’optimiste sont deux éléments très distincts. Effectivement, le positif est une sensation de courte durée. En général, la positivité est le résultat d’un évènement ou d’une action effectuée. Ainsi, lorsque nous sommes positifs, ça se passe dans l’instant présent.

Contrairement à l’optimisme, qui se construit avec de l’anticipation. L’optimisme va savoir valoriser les succès. L’optimisme mettra en avant des choses que nous ne voyons plus et l’optimisme va aussi chercher dans l’instant présent du positif.

Prenons un exemple, nous sommes le 28 mai et la météo a prévu de la pluie. Pourtant à notre réveil, nous nous apercevons avec joie que le soleil scintille. En ce beau matin et pour le reste de la journée, nous allons proclamer que nous adorons le soleil et que nous sommes contents. Cette action, ce sentiment, c’est être positif. Évident, parce que nous le ressentons dans l’instant présent et non pas par anticipation. En effet, nous avons été surpris ce matin de découvrir qu’il faisait beau. C’est un plaisir, un sentiment qui va être court, car nous ne savons pas si demain, le soleil sera toujours là.

L’optimisme est un peu différent. En prenant toujours le même exemple, avoir une vision optimiste, c’est de savourer quand il y a du soleil, mais ne pas pleurer quand il pleut. L’optimisme passe par le questionnement, « pourquoi je suis comme ça quand le soleil n’est pas présent ? ». Il passe aussi par l’acceptation de la situation, par la valorisation du soleil lorsqu’il est présent, et par la réflexion des solutions à adopter lorsqu’il n’est pas présent.

L’optimisme dans l’entrepreneuriat

L’optimisme d’action : comment le cultiver au quotidien ?

Vous vous demandez sûrement, si votre entreprise va décoller en cette période de crise. Vous aimeriez y croire, mais comment rester convaincu et surtout comment cultiver cet optimisme au quotidien ?

L’optimisme est multifactoriel. En effet, même si nous voulons adopter cette vision, cela dépend surtout de notre entourage, et du système éducatif. Sans conteste, être optimiste est difficile, car la société ne nous l’a pas enseigné. Bien au contraire, notre cerveau retient plus les événements négatifs. De plus, le système médiatique ne cesse de nous faire peur avec les faits divers, et ces histoires renforcent notre difficulté à être optimiste.

Ainsi, afin de cultiver l’optimisme au quotidien, nous devons nous entourer des personnes qui nous conseillent et qui nous ramènent du positif. La capacité d’apprentissage est également un élément important. Même dans les moments difficiles, nous devons valoriser tout ce que nous avons appris de cette période. Nous devons également continuer à construire des plans, continuer à avoir des visions.

Comment parler d’optimisme sur les réseaux sociaux ?

L’optimisme est une vision sociétale. Ainsi, cela suscite diverses réactions sur les réseaux sociaux. En grande partie, Catherine Testa publie des questions assez dures sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, elle remarque que lorsqu’elle établit ce genre d’action, il y a peu d’interactions malgré le nombre de vues important. De ce fait, ses publications balancent entre des posts impactant qui animent la curiosité, et des posts qui émanent de la positivité.

En clair, notre intervenante explique que sur les réseaux sociaux, il faut être authentique. De toute évidence, lorsque nous nous mettons en avant sur les réseaux sociaux, nous devons également accepter la critique. Forcément, tout le monde ne sera pas en accord avec nous, mais il faut tout de même oser.

L’authenticité et plan actionnable

Toute période de vie est un apprentissage. C’est surtout dans les moments difficiles que nous sommes poussés dans notre retranchement. Cette période difficile reste un apprentissage et nous permet d’avancer et de creuser au fond de nous l’optimisme.

Enfin, parler de sa vision de société et de sa valeur sur les réseaux sociaux, nous permet d’attirer les clients qui nous conviennent. En effet, en étant authentique, nous gagnons des clients qui apprécient notre personnalité. Mais également, des personnes qui partagent notre point de vue, et souhaitent réellement collaborer avec nous.

En clair, l’authenticité rime avec opportunité.

Les opportunités résultent de la positivité.

Et la positivité est un élément recherché pour fonder une vision optimiste.